cnt_banner

Verger haute-tige

Les vergers haute-tige ou pré-vergers sont les vergers traditionnels de nos régions. Ils étaient plantés autour des villages et des fermes, parfois en bordure de forêt, de combe ou au bord de ruisseau ou de route. Appelés haute-tige parce que leur tronc dépasse 1,60 mètre, ils constituent un élément historique de notre paysage et font donc partie de notre patrimoine immatériel.

Outre l'aspect paysager, ces vergers sont une source de biodiversité. Ils sont constitués de variétés souvent anciennes et locales et forment un habitat pour de nombreuses espèces animales. Notamment les oiseaux qui y trouvent refuge. Les vieux arbres permettent à la chouette chevêche de nicher, par exemple.

Autrefois, les fruits de ces vergers constituaient l'apport principal en vitamines durant toute l'année. Frais à la bonne saison et en conserves ou séchés l'hiver. Des variétés de garde ne produisant que tous les deux ans permettaient de disposer de fruits de table pendant une bonne partie de l'année.

Environ 80 % de ces vergers ont disparu ces cinquante dernières années en raison de la rationalisation de l'agriculture – ces vergers étant peu rentables par rapport à la production intensive – et sous la pression de l'urbanisation croissante. Cette modification du paysage porte atteinte à la biodiversité, au patrimoine et à la conservation des espèces indigènes de fruitiers.

Heureusement, la tendance actuelle est à la sauvegarde des vergers survivants et à la replantation. S'inscrivant dans ce contexte, notre action vise à offrir des débouchés aux propriétaires privés et aux exploitants agricoles afin que les vergers existants soient entretenus, exploités et valorisés.

FRUIT DE VERGERS ET ARBRES HAUTE-TIGE

Utiliser les fruits de vergers et arbres haute-tige permet de valoriser ce mode de culture. Valoriser les arbres et vergers haute-tige est utile pour diverses raisons.

La culture haute-tige favorise la biodiversité. Les essences sont en grande partie indigènes, de sorte que ces vergers constituent des conservatoires. De plus, un verger ou un arbre isolé haute-tige forme un biotope pour de nombreuses espèces animales. Les oiseaux y trouvent refuge et peuvent y nicher, les insectes trouvent dans les fleurs des fruitiers une source d'alimentation et les vieux arbres avec des cavités sont l'abri d'autres oiseaux et mammifères. Ces zones végétales ont le rôle de relais entre divers autres habitats pour la faune.

La valeur paysagère n'est pas négligeable. Les vergers, les haies et arbres isolés façonnent le paysage. Ils tranchent dans la monotonie des champs cultivés et amènent un supplément de couleur verte. Souvent en transition entre espace bâti et cultures, ou entre forêt et campagne. La rationalisation a fait disparaître nombre de haies et autres arbres isolés, rendant, d'une part, le paysage plus uniforme et, d'autre part, la valeur paysagère de ceux qui restent encore plus importants.

Les arbres haute-tige, que ce soit dans des vergers ou isolément, font partie du patrimoine régional à préserver, en tant que culture historique, réserve de biodiversité et élément important du paysage.

img

Coopérative L'autre temps

map
  • social_icon